1 juillet 2018

3 ans après, à coeur ouvert

Hello, j'espère que vous allez bien. Je n'ai pas de photo à mettre en début de cet article, et vous allez vite comprendre pourquoi. Aujourd'hui, dimanche 1er juillet 2018, il est temps que vous sachiez enfin les quelques parties de ma vie que je vous ai cachées. Cet article ne respire pas la joie, je l'écris parce que j'ai décidé de me livrer à vous. Pas de couleurs, pas de photos, juste un texte qui résume un peu ce que j'ai vécu ces dernière années.

Il y a 3 ans, j'emménageais pour la 1ère fois dans mon premier appartement avec Thomas, à Lyon. Pourquoi Lyon ? Aucune idée. Rien ne nous poussait à venir ici, si ce n'était les écoles. Pas de famille ou d'amis dans le coin. Juste une ville que j'aimais pour je ne sais trop quelles raisons. Je crois que je n'ai jamais vraiment abordé mon parcours avec vous ici, et je l'ai très peu fait sur Instagram. Il y a des sujets que je n'avais pas envie d'aborder, non pas que je ne voulais pas me confier à vous, mais qui me faisaient un peu trop mal. Je voulais que ce réseau et mon blog restent des échappatoires, des endroits où je ne parle que des bons moments. Après tout, je voulais continuer de vous faire rêver en partageant seulement les bons côtés de ma vie. Mais aujourd'hui, je suis prête à me confier. Beaucoup pensent que j'ai une vie parfaite, remplie de bonheur, d'amour et de joie, alors que, comme tout le monde, j'ai eu des bas et j'en aurai encore. Je vous préviens, cet article ne va pas vous faire rêver ! Mais j'ai pensé qu'il serait bien que vous connaissiez un peu mon histoire, vous qui me suivez depuis si longtemps, et même celles et ceux qui ont découvert mon compte il y a peu.

2014 a été une très belle année pour moi. J'ai eu mon bac, je suis partie en Corse avec Thomas pour les vacances d'été, c'était tellement bien, ces 3 semaines au paradis. À la rentrée, j'ai commencé un BTS NRC à Chartres, ville où j'ai vécu pendant 7 ans. Je ne savais pas vraiment ce que j'avais envie de faire plus tard, agent immobilier peut-être. En tout cas, je suivais les cours à moitié, rien ne m'intéressait ... Ce BTS n'était pas fait pour moi, je ne m'y sentais pas à ma place. En fin d'année, un garçon de ma classe s'est suicidé. Je n'étais pas très proche de lui, mais je l'ai très mal vécu. Tout le monde l'a plus ou moins mal vécu. Les questions se bousculaient dans ma tête, sur moi, ma vie, l'avenir ... et j'ai fini par quitter ce BTS. 

J'avais pour projet de partir à Lyon avec Thomas à la rentrée 2015, c'était décidé. J'ai donc trouvé un petit boulot de vendeuse dans un magasin de vêtements pour mettre un peu d'argent de côté. Et c'est en décembre que ma vie a réellement basculé. Un soir, je devais faire la fermeture, et j'ai vu ma mère débarquer dans le magasin, les yeux rouges et le regard qui en disait long. Avant d'aller plus loin, et pour vous mettre dans le contexte, il faut savoir que, depuis janvier, on a détecté un cancer du poumon à mon père. Je m'attendais à ce qu'elle allait me dire, alors j'ai fondu en larmes devant les clients. Ma responsable est venue me voir en me disant que je pouvais partir si je le voulais. La fin était proche, si proche que je ne réalisais pas ce qu'il m'arrivait. Le temps était compté, je ne savais même pas si je le reverrai un jour ... L'hôpital était en Vendée, ma région natale, où se trouvait donc le reste de ma famille puisque mes parents étaient séparés depuis plusieurs années. 3h30 de route plus tard, j'ai réussi à voir mon père pour lui dire au revoir, pour le voir une toute dernière fois. J'avais 19 ans quand il est parti, et il n'y a pas 1 jour où je ne pense pas à lui. J'avais l'impression d'être au fond du trou, d'avoir tout perdu, y compris mes repères ... C'était sans aucun doute l'épreuve la plus dure de  toute ma vie, et je pèse mes mots. J'ai encore les larmes aux yeux rien qu'à écrire ces quelques lignes. 

J'avais plus ou moins abordé le sujet sur un post Instagram, et j'avais reçu tellement de messages de soutien, ou de personnes dans le même cas que moi, que j'ai fini par le supprimer. Je ne mesurais pas l'importance d'un post face à une communauté aussi grande. Je tiens quand même à vous remercier pour ça, parce que je sais que vous êtes présents pour moi, et ça me touche énormément. C'est juste que c'était beaucoup trop tôt, je n'étais pas prête pour tout ça, pour lire tous ces messages de condoléances puisque je ne réalisais pas qu'il était parti.

Mais la vie continue, je n'avais pas le choix, il fallait que j'avance et que je fasse mon deuil. Aussi dur que cela puisse paraître, j'ai enchaîné les CDD jusqu'à l'été 2015 avant de partir à Lyon. Avec ces épreuves, j'ai eu encore plus besoin de partir loin de tout, dans une ville nouvelle pour tout recommencer. J'ai commencé un BTS Immobilier, et je continuai Instagram en parallèle. Ce réseau, j'en avais besoin. Besoin de m'évader, de rêver et d'oublier ce qu'il se passait vraiment dans ma vie.  J'ai fait face à beaucoup de critiques à cause de ça, de personnes qui me trouvaient trop "accro" à mon portable, et trop souvent dessus. Mais quelle importance puisqu'ils ne savaient pas vraiment pourquoi c'était nécessaire pour moi ... Dans ma classe, très peu de personnes étaient au courant de mon histoire. Je déteste aborder ce sujet, surtout quand on débarque dans une nouvelle ville pour essayer d'oublier ce qu'on a pu vivre auparavant. Je préférais largement être critiquée plutôt que de leur dire la réelle raison. Ça peut paraitre ridicule tout compte fait, mais c'est ce qu'il se passait vraiment. Leur avis comptait tellement peu, je trouvais leur critique tellement bêtes que ça ne valait pas la peine qu'on s'y attarde. Après tout, ce qu'il se passait autour était bien plus important ...

Dans ces situations, on reconnaît vite les personnes qui seront toujours là pour nous. Qu'elles fassent partie de la famille ou non. Thomas était dans ma vie depuis presque 3 ans quand tout ça m'est tombé dessus, et je ne sais pas ce que j'aurai fait sans lui et sans son soutien. Tout comme ma mère qui n'a jamais cessé de m'épauler. J'ai pu reconnaître ceux qui étaient des amis de passage et ceux qui seront des amis de toute une vie. 

Au bout des 2 années de cours, j'ai eu mon BTS, sans trouver d'alternance pour une licence que je voulais faire ensuite. C'est comme ça que j'ai réellement débuter mon activité sur Instagram. Beaucoup me demandaient si j'allais le faire un jour, alors je me suis lancée. Je ne vous remercierai jamais assez d'être présents tous les jours sur mon compte, pour vos messages touchants et motivants pour la suite ; rien n'aurai été possible sans vous ! En octobre, j'ai sorti une vidéo un peu bizarre sur Youtube, que j'ai finalement supprimée ... malgré tous vos messages adorables. Je ne suis pas vraiment active sur ce réseau, c'est peut-être pour ça que vous avez été si nombreux à la regarder. Je vous parlais du manque, ce sentiment que l'on ressent en se retrouvant seul ou que le moral est à zéro. Pour tout vous dire, il s'agissait du manque de mon père, mais également d'une autre personne chère à mon coeur que j'ai perdue en septembre dernier ... Cette vidéo n'avait rien de joyeux, au contraire, elle parlait d'elle-même. J'ai dû résister à cette nouvelle épreuve que la vie m'infligeait, la perte d'un être qui m'a presque élevé, une personne qui aurait donné même ce qu'elle n'avait pas, et qui n'est nul autre que ma grand-mère. Une fois de plus, je suis perdue, j'ai la sensation que le sort s'acharne, et je suis impuissante face à tout ça.

Cet article est vraiment un pas de plus dans l'acception du deuil de ces 2 personnes pour moi. Je réussis enfin à mettre des mots sur ce que je ressens, et ça ne m'étais encore jamais arrivé. Il aura fallu attendre 3 longues années pour que les larmes ne me montent pas aux yeux dès que l'on parle de mon père, 3 années pour accepter qu'il n'est plus là. Et ces épreuves font partie de mon parcours depuis que je suis arrivée à Lyon. Parce que, oui, il y a eu beaucoup de bons moments que vous avez pu voir sur instagram ; beaucoup d'amour, de nombreux voyages, de jolies collaborations, un boulot où je m'épanouis ... mais maintenant vous connaissez aussi quelques parties sombres de l'histoire. 

Ne vous fiez pas à ce que vous voyez. Derrière chaque compte influenceur, blogueur, youtubeur ... qui semble vivre une vie de rêve, il y a une personne que la vie a peut-être brisé d'une façon ou d'une autre. On ne montre que ce que l'on veut montrer. 

En tout cas, je suis contente si vous êtes arrivés jusqu'ici, que vous avez pris du temps pour lire mon article. Je vous en remercie, car vous me connaissez maintenant un peu plus grâce à lui. 

Share:

6 commentaires

  1. Hello ma jolie,
    Cela ne fait pas très très longtemps que je te suis mais avant tout sache que tu es une très belle découverte sur Instagram !!! Étant « Luonnaise » c’est d’autant plus agréable car tu n’es pas très loin de moi :-) ! Ton article m’a beaucoup touché,... je pense que je n’aurai pas les bons mots face à tout ça mais sache que je peux comprendre une bonne partie de ce que tu peux ou as pu ressentir ! Tu es une belle personne et surtout très très courageuse, j’ai une relation très fusionnelle avec mon papa et j’ai les larmes aux yeux en lisant tes mots. J’ai la chance extrême de l’avoir à mes côtés, il a supporté une leucémie pendant des annnees qui finalement l’a laissé tranquille,...! Je pense qu’instagram est une certaine force dans ces moments là je me reconnais dans ce que tu exprimes !!! Je t’envoi des bisous et belles pensées de soutien <3 - Marion (@marayon_blog)

    RépondreSupprimer
  2. Ton article est super touchant ma belle. Tiens bon ! ♥️

    RépondreSupprimer
  3. c'est magnifique comme commentaire ... Très beau parcours avec des hauts et des bas... c'est splendide tu es très forte ma belle <3

    RépondreSupprimer
  4. Bon courage à toi.. Je comprends le mal que ça fait de perdre quelqu’un.. En tout cas courage ♥️

    RépondreSupprimer
  5. Un article très touchant je pense fort à toi ce soir <3 Ton parcours est celui d’une battante et tu mérites tellement tout ce qui t’arrive aujourd’hui :)

    RépondreSupprimer
  6. Je me souviens de ton post sur Instagram suite à la perte de ton papa.
    Chaque chose en son temps, et c'est TOI le plus important.
    Beau parcours. Ton papa, et ta grand mère peuvent être fiers de toi.
    Merci de partager tout ça avec nous et de dévoiler les moments difficiles.
    Des bisous (de Chartres)

    RépondreSupprimer

Blog Design Created by pipdig